Alcool et conduite : le saviez-vous ?

Alcool conduite ivresse conduire sanction danger
Sommaire

Dans notre pays, l’alcool au volant est un problème majeur qui représente aujourd’hui une grave menace sur la sécurité routière. La conduite en état d’ivresse est considérée comme une infraction et peut entraîner de graves conséquences pour le conducteur ou les autres usagers de la route. Dans cet article, nous allons aborder les risques liés à la conduite en état d’ivresse en France et également découvrir comment vous pouvez y remédier.

Quelle est la limite légale en matière de taux d’alcoolémie ?

En France, le code de la route prévoit un seuil maximal de 0,5 g/litre de sang. Ce taux est considéré comme la limite légale pour rouler en état d’ivresse. Si le conducteur a plus que ce taux, alors il sera considéré comme étant « ivre » et susceptible d’être arrêté et puni. Il existe également des règles spéciales pour les jeunes conducteurs et les chauffeurs professionnels. Les mineurs (moins de 18 ans) sont soumis à un taux d’alcoolémie de 0,2 g/litre de sang et les conducteurs professionnels ne doivent pas dépasser 0,3 g/litre de sang.

La quantité maximale d’alcool consommée au volant est la quantité d’alcool consommée dans le cadre d’un permis probatoire

Pendant la période probatoire ou pendant que vous apprenez à conduire (y compris la conduite surveillée ou accompagnée), la limite d’alcool pour conduire est de 0,2 gramme par litre de sang ou de 0,10 milligramme par litre d’air expiré. Cela signifie que vous n’êtes pas autorisé à conduire après avoir bu dans le cas où vous auriez bu plus d’un verre !

La limite de l’alcool au volant pour les conducteurs expérimentés

Après la période probatoire, la limite d’alcool pour conduire est de 0,5 gramme par litre de sang ou 0,25 milligramme par litre d’air expiré. Cela équivaut à :

alcool au volant combien de verre bierre vin vodka
  • 3cl d’alcool à 40 degrés (l’équivalent d’une mesure de bar traditionnelle)
  • 6cl d’un apéritif à 18°C (l’équivalent d’un shot)
  • 25 cl de bière à 5 degrés, soit un demi
  • Un petit verre de vin de 10cl à 12 degrés

Quelles sont les sanctions encourues ?

Les sanctions pour alcool au volant sont très sévères en France. Elles varient selon le taux d’alcoolémie relevé par le test et la gravité de l’incident causé. Les principales sanctions sont les suivantes :

  • Une amende financière comprise entre 135 € et 4 500 €, accompagnée d’une suspension du permis de conduire pouvant aller jusqu’à 3 ans ;
  • Un emprisonnement allant jusqu’à 2 ans ;
  • Obligation d’effectuer un stage de sensibilisation aux dangers de l’alcool.
Lire:  Comment changer de permis de conduire ?

Si le conducteur est impliqué dans un accident mortel, les sanctions sont beaucoup plus lourdes et peuvent aller jusqu’à 10 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende.

Quelles mesures peut-on prendre pour éviter la conduite en état d’ivresse ?

La meilleure façon d’éviter la conduite en état d’ivresse est de planifier à l’avance son trajet. Vous pouvez prendre le métro ou un taxi si vous êtes en ville ou demander à un ami de ramener votre voiture si vous êtes à la campagne. Vous pouvez également vous procurer un appareil anti-alcool pour contrôler votre taux d’alcoolémie avant de prendre le volant. Ces appareils sont simples à utiliser et se trouvent facilement en magasin. Enfin, n’oubliez pas qu’il vaut mieux se reposer après avoir bu de l’alcool plutôt que de prendre le volant. Une bonne nuit de sommeil peut faire des miracles et vous garder en sécurité sur la route. La conduite en état d’ivresse est interdite en France et est passible de sévères sanctions. Pour éviter ce genre de situation, vous devez toujours respecter la limite légale de taux d’alcoolémie et éviter de boire trop d’alcool avant de prendre le volant. Pensez également à planifier à l’avance votre trajet et à vous munir d’un dispositif anti-alcool si nécessaire. Enfin, prenez bien soin de vous et de vos passagers en restant vigilant et en tenant compte des recommandations de sécurité routière.

Quelles sont les limites à ne pas franchir ?

Il est essentiel de savoir que l’alcool est la première cause de mortalité sur les routes françaises, loin devant la vitesse.

S’il est fortement conseillé de ne pas boire d’alcool avant de prendre le volant, la loi française tolère la conduite avec un taux d’alcoolémie maximal de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang, soit 0,25 milligramme d’alcool par litre d’air expiré. Cette limite équivaut à environ deux boissons normales. Par exemple, deux verres de bière de 25 centilitres.

Vous êtes en infraction si vous conduisez avec un taux d’alcool compris entre 0,5 et 0,79 gramme d’alcool par litre de sang. Si vous avez 0,8 gramme d’alcool par litre de sang, vous commettez une infraction qui est considérée comme un délit. Les sanctions sont plus lourdes.

Depuis 2015, le taux d’alcoolémie requis par la loi a été ramené à 0,2 gramme d’alcool par litre de sang pour les titulaires du permis temporaire. En termes plus simples, cela signifie qu’il est désormais illégal pour les conducteurs de cette catégorie de boire de l’alcool avant de conduire, puisque cette limite peut être atteinte après la consommation d’un seul verre d’alcool. Cette politique a été adoptée par le gouvernement de l’État pour informer les jeunes conducteurs des dangers de la consommation d’alcool.

Lire:  Télécharger l’attestation du permis de conduire

Quels sont les effets de l’alcool sur votre corps ?

L’effet de l’alcool sur votre corps se fait immédiatement sentir. L’alcool provoque une baisse de la vision ainsi qu’une augmentation des réflexes et un temps de réaction plus long, ainsi qu’un sentiment d’euphorie et une exagération de ses propres capacités.

Le taux d’alcool dans le sang est le plus élevé environ 30 minutes après le dernier verre. Il diminue d’environ 0,15 gramme par litre de sang et par heure. Il est également important de se rappeler que 95 % de l’alcool présent dans votre corps est éliminé par votre foie.

Certains médicaments peuvent être incompatibles avec la consommation d’alcool. Il est donc important de lire attentivement les instructions ou de demander conseil à votre médecin.

Détecter la présence d’alcool dans mon organisme

Il est possible de déterminer la présence d’alcool dans votre organisme par différentes méthodes. La plus simple consiste à utiliser l’alcootest. Il s’agit d’un ballon dont la capsule terminale contient un réactif chimique. Lorsque vous soufflez dans le ballon, la couleur du réactif passe du jaune au vert lorsque de l’alcool est présent dans l’air expiré. Les lignes noires sur la capsule indiqueront que la limite légale a été dépassée. Cependant, l’éthylotest n’a pas de précision et n’est pas en mesure de déterminer le taux exact d’alcool dans le sang. Pour garantir un résultat fiable, il est préférable d’utiliser un éthylotest qui affiche le taux exact d’alcool dans le sang sur un écran, ou d’effectuer un test sanguin.

Réduire rapidement mon taux d’alcoolémie

Il n’existe aucune méthode permettant de réduire le taux d’alcoolémie dans le corps. Il n’est donc pas conseillé de boire beaucoup d’eau, de café ou de boissons énergisantes pour faire baisser rapidement son taux d’alcoolémie. En outre, le fait de diluer l’alcool dans des produits tels que le jus d’orange ne réduira pas la quantité absorbée. Le moyen le plus efficace d’éviter cela est de s’arrêter avant de conduire et d’attendre que votre taux d’alcoolémie diminue.

Quelles sont les conséquences de la conduite sous l’influence d’un taux d’alcoolémie non approuvé ?

Conduire avec un taux d’alcoolémie compris entre 0,5 et 0,79 gramme d’alcool par litre de sang :

  • Six points sont retirés du permis de conduire
  • Une amende forfaitaire de 135 euros
Lire:  Voyager à l'étranger : la couverture de votre assurance auto est-elle suffisante ?

Possibilité de suspension du permis de conduire (comparution devant le tribunal et contestation de l’amende fixée).

Conduite avec un taux d’alcool dans le sang supérieur ou égal à 0,8 gramme d’alcool par litre de sang :

  • Retrait de 6 points du permis de conduire.
  • Amende pouvant aller jusqu’à 4 500 euros
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension du permis de conduire pour une durée pouvant aller jusqu’à 3 ans, voire l’annulation du permis de conduire
  • Obligation d’accomplir le stage de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant
  • Une peine de prison comprise entre 2 et 3 ans.

Les récidivistes qui ont un taux d’alcoolémie supérieur à 0,8 gramme d’alcool par litre de sang :

  • Retrait de 6 points sur le permis de conduire. Bonne chance pour trouver un bon avocat.
  • Amende pouvant aller jusqu’à 9000 euros
  • Confiscation du véhicule
  • Annulation du permis de conduire pour une durée maximale de trois ans
  • Obligation de suivre le stage de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant
  • Peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 4 ans

Refus du conducteur de se soumettre à un test d’alcoolémie pour déterminer le taux d’alcool dans le sang :

  • Six points sont retirés du permis de conduire
  • Amende pouvant aller jusqu’à 4 500 euros
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension du permis de conduire jusqu’à 3 ans ou annulation du permis de conduire
  • Obligation d’accomplir le stage de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant
  • Une peine de prison comprise entre 2 et 3 ans.

L’alcool et les drogues sont inextricablement liés :

La conduite sous l’emprise d’un ou plusieurs stupéfiants et avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite autorisée est passible d’un retrait de 6 points du permis de conduire, d’une amende dont le montant maximal est de 9000 euros, d’une suspension ou d’une annulation du permis de conduire pour une durée maximale de 3 ans, et d’une immobilisation ou d’une confiscation du véhicule utilisé par le conducteur.

Voir aussi

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Ils servent au bon fonctionnement de Wordpress

wp-settings-1, wp-settings-time-1, wordpress_logged_in_f62036dfc9f8adee651883c642339e7d, token, tarteaucitron, lang, _clck, step,

Analytiques

Analytics

Ils servent à personnaliser et à analyser l'expérience utilisateur.

_gat_gtag_UA_103024594_1, _ga, _gid

Other