Rouler sans permis : risques et sanctions

Conduire sans permis risques et sanctions

Rouler sans permis n’est pas un phénomène nouveau. Parmi les conducteurs peu scrupuleux, on estime que deux tiers n’ont jamais passé l’examen, selon des chiffres de la Prévention routière. L’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière qui a relevé ces chiffres alarmants a donc lancé une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux pour prévenir des dangers de ce type de comportement.

La législation sur rouler sans permis

Malgré une réglementation très dure sur la conduite sans permis de conduire, avec notamment une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an et 15 000 euros d’amende, la plupart de ces conducteurs peu scrupuleux continuent à pulluler sur les routes françaises. Si il s’agit d’un délit de ce type commis pour la première fois, alors l’amende peut être minorée à 800€ à condition toutefois que le conducteur soit majeur et qu’aucune autres infractions liées au code de la route ne soient observées en simultané. En cas de récidive de conduite sans permis, la loi sera appliquée avec des peines complémentaires en supplément comme la confiscation du véhicule ou sa suspension si vous en êtes le propriétaire. Cette peine est généralement assorti d’une interdiction de conduire pendant 5 ans et l’obligation d’effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Conséquences directes de rouler sans permis

La conduite sans la possession du permis de conduire a des conséquences dramatiques pour les usagers de la route, notamment en ce qui concerne les accidents de la route. Néanmoins, on observe que les automobilistes conduisant sans permis de conduire représentent 1,4% du nombre total de conducteurs, et ne sont impliqués que dans 4,6% des accidents mortels selon l’ONISR. Ce faible pourcentage est tout de même rassurant pour l’ensemble des usagers de la route. D’après ce même bilan, 59% des usagers de la route conduisant sans permis de conduire valide circulent au volant d’un véhicule de tourisme, alors que 34% d’entre eux sont sur un deux roues.

Rouler sans permis de conduire

La raison derrière ces sans-permis

En question, la recrudescence des radars qui font perdre des points à de nombreux usagers, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucun point sur le permis. Et par conséquent, lorsqu’il n’y a plus aucun point, le permis est alors invalide, et vous n’avez légalement plus le droit de conduire votre véhicule. Mais on estime que cela représente seulement un tiers des usagers de la route hors-la-loi. Mais techniquement, les chiffres montrent qu’à peine une centaine de Français perdent leur permis à la suite de petites infractions répétées. Cependant, comme nous l’avons vu dans l’introduction, on estime que deux conducteurs sur trois qui roulent sans permis, n’ont en réalité jamais passé l’examen. La raison la plus plausible est le coût plutôt élevé de cet examen (entre 1200 et 2000€ en fonction de l’auto-école). Des mesures gouvernementales sont en cours de négociation pour faire baisser ce coût élevé. Dans tous les cas, en cas d’accident, les compagnies d’assurances auto ne couvrent pas les conducteurs sans permis de conduire. Le conducteur peut même être dans l’obligation d’effectuer un paiement mensuel à la victime en fonction de ses revenus. Il peut même s’agir d’une mensualité qui peut durer toute la vie.

Go to Top