Comment conduire une voiture sur une route gelée ?

conduire une voiture sur une route gelée

Rouler sur le verglas, conduire une voiture sur une route gelée en général étant très dangereux, la meilleure chose à faire est d’éviter au maximum de se déplacer si c’est possible. Si le déplacement est nécessaire, il faut apprendre au préalable à conduire sur une route glacée, préparer le départ, connaître les réflexes à avoir etc…  

Conseils pour la conduite 

 Pour conduire une voiture sur une route gelée, rouler lentement 

Afin de conduire une voiture sur une route gelée, conduisez lentement et prévoyez plus de temps pour le déplacement. Il faut de plus toujours adapter la vitesse à l’état de la route. Rouler vite sur une route verglacée conduit inévitablement à un accident.

Lire aussi : Sur quelle voiture apprendre à conduire

 Se former à rouler sur une route glacée pour conduire une voiture sur une route gelée

Il faut penser avant de conduire une voiture sur une route gelée à se former et s’entraîner à conduire sur une route glissante. A titre d’exemple, des stages sont assurés dans l’espace de formation de l’ACO afin d’instruire les conducteurs au sujet des conduites à tenir.

 Préparer son départ avant de conduire une voiture sur une route gelée

Il faut toujours vérifier plusieurs choses :

Contrôler les niveaux des différents fluides (liquide de freins, liquide de refroidissement, huile de moteur, lave-glace avec un produit antigel…)

Gratter le givre sur les vitres pour garder une bonne visibilité. Il faut également dégivrer les vitres arrière, les feux et les phares pour être bien visible pour les autres conducteurs. De même, il faut penser à bien vérifier les lampes des feux de croisement.

conduire une voiture sur une route gelée

Examiner la pression des pneus. Etant donné que la pression des pneus a tendance à diminuer, surtout en hiver, il faut s’assurer qu’ils soient bien gonflés. Par ailleurs, il faut également vérifier l’état d’usure des pneus. Si vous en avez besoin, vous pouvez également  vous équiper de pneus crampons.

 Toujours partir en avance 

Toujours partir en avance pour être plus à l’aise et avoir une meilleure marge de manœuvre.

 Être vigilant sur la visibilité 

Il faut toujours avoir une bonne visibilité en conduisant. Si la visibilité est inférieure à 50 mètres, la vitesse ne doit pas dépasser 50 km/h, quel que soit le lieu et l’état de la chaussée. Il faut également penser à allumer ses feux de croisement pour voir et être vu.

 Toujours anticiper quand on conduit une voiture sur une route gelée

Essayez d’anticiper les risques en regardant loin devant vous, repérez les zones délicates les plus exposées au verglas, par exemple les ponts, les zones humides ou ombragées, les sous-bois etc…

Il faut être à l’aise en conduisant tout en étant attentif.

Allonger les distances de sécurité sur une route gelée

Pour conduire une voiture sur une route gelée, allongez de façon importante les distances de sécurité pour avoir plus de marge de manœuvre dédiée à la distance de freinage, d’autant plus qu’il faut plus de temps pour s’arrêter sur les chaussées glissantes. Il faut également anticiper les réactions des autres automobilistes.

 Adopter une conduite souple 

Conservez une conduite sage, c’est-à-dire, évitez les dépassements intempestifs sur une route gelée, les freinages brusques ou les accélérations soudaines. Il faut se méfier des zones de décélération (carrefour, virage, descente, bretelle etc…) dans lesquelles les risques de perte de contrôle du véhicule en cas de verglas sont particulièrement importants.

En tout état de cause, comme dirait le pilote Jean-Pierre Beltoise, «Quand il y a du verglas, je reste chez moi», si on ne peut éviter le déplacement, il faut être bien vigilant. La manière la plus sécurisée de conduire une voiture sur une route gelée c’est encore de ne pas conduire en temps de gel de la route.

 

 

Articles Récents sur le Permis de Conduire :

Go to Top