Est-il permis de conduire avec un seul oeil ?

conduire avec un oeil borgne aveugle

Si vous êtes non-voyant d’un oeil temporairement ou définitivement, est-il permis de conduire avec un seul oeil? Tout conducteur doit juger lui-même d’abord, de son aptitude à la conduite. Chacun est tenu d’effectuer les démarches nécessaires à l’obtention de son autorisation de conduire et, si l’handicap ou la pathologie évolue, il doit en discuter avec son médecin. La Sécurité routière donne des informations sur la réglementation concernant ces démarches.

Qu’en dit la loi sur la conduite avec un seul oeil ?

Selon la loi française est-il permis de conduire avec un seul oeil? Souvent, des personnes atteintes d’un handicap souhaitent apprendre à conduire ou garder l’habitude du volant.

Cependant, d’après l’article R 412-6 du code la route,

« Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres. « 

article R 412-6 du code de la route

Ainsi, le permis de conduire ne doit ni être délivré, ni être renouvelé à un candidat ou à un conducteur atteint d’une affection qui peut conduire à une incapacité fonctionnelle susceptible de compromettre la sécurité routière lors de la conduite.

Plusieurs règles et démarches doivent être respectées par le conducteur ayant un handicap. Il doit absolument confirmer son aptitude à conduire et aménager son automobile si besoin, en fonction de son handicap.  

Par ailleurs, si toutes les démarches n’ont pas été réalisées comme il se doit, la responsabilité civile et pénale du conducteur peut être mise en cause après un accident.

Nous vous invitons également à lire l’article sur un autre handicap par rapport à la conduite d’un véhicule : Est-il permis de conduire avec le bras plâtré.

Qu’en est-il du handicap visuel ?

Quand les soucis de santé portent atteinte à l’acuité visuelle, au champ visuel, à la vision crépusculaire, à la sensibilité à l’éblouissement et aux contrastes ou encore sur d’autres fonctions visuelles, la sécurité de la conduite est remise en question. 

Est-il permis de conduire avec un seul oeil, conduire quand on est malvoyant, conduire quand on est borgne, conduire quand on est aveugle?

Sachant que 90% des informations nécessaires à la conduite passent par la vision et que beaucoup d’accidents de la route sont causés par un problème de vision, il est judicieux de s’assurer que votre handicap ne porte pas préjudice à votre comportement au volant. En effet, quand la vue est atteinte, les obstacles sont vus plus tardivement et les panneaux peuvent être illisibles.

Par ailleurs, il est précisé dans l’arrêté du 21 décembre 2005 que la conduite n’est pas compatible avec la déficience visuelle si la vision est inférieure à 5/10 à l’épreuve d’acuité binoculaire (en utilisant les deux yeux ensemble).  De plus, si l’un des deux yeux a une acuité visuelle nulle ou inférieure à 1/10, la conduite est incompatible si l’autre œil a une acuité visuelle inférieure à 6/10ème.

Quant au champ visuel, vous devez pour pouvoir conduire avoir un champ visuel supérieur à 120° en horizontal, et 60° en vertical, avec les deux yeux. Ce champ visuel requis est considéré comme non atteint si un œil devait avoir une acuité nulle ou inférieure à 1/10.

D’autres solutions existent lorsque la conduite n’est pas possible, les transports en commun par exemple, une solution de sagesse pour la sécurité de soi et des autres.

Articles Récents sur le Permis de Conduire :

Go to Top